moins normal plus
facebook twitter pinterest rss

Saisons d’Alsace N° 65 / Revue Trimestrielle

Saisons d'Alsace 65

Une fois n’est pas coutume, nous souhaitons vous présenter un numéro de l’excellente Revue Trimestrielle « Saisons d’Alsace » fondée en 1948. C’est certainement une des meilleures revues consacrées à une région française, écrite et illustrée par des journalistes et des universitaires (historiens, sociologues, artistes…), avec comme objectif de décrire l’Alsace dans ses problématiques sociales, historiques et culturelles.

Le mouvement autonomiste n’est pas spécifique à l’Alsace mais elle revêt dans le contexte de la rivalité franco-allemande, une dimension internationale durant tout le 19e et 20e siècle.

Ces articles écrits sur l’Alsace sont bien sûr en grande partie valables aussi pour le département de la Moselle qui a connu un destin similaire en tant que Reichsland-Elsass Lothringen à partir de 1871.

Néanmoins le mouvement autonomisme a été beaucoup plus fort et structuré en Alsace qu’en Moselle. Oscillant entre régionalisme et séparatisme, les mouvements autonomistes ont été très divers. Fluctuant entre des revendications d’autonomie et de protestation contre l’annexion à l’Empire allemand dans la période entre 1871 et 1918, à des revendications de la prise en compte de ses spécificités culturelles et linguistiques par la France entre 1918 et 1940, allant jusqu’au séparatisme, voire la récupération par le pouvoir nazi entre 1933 et 1945.

Le statut scolaire, linguistique, confessionnel et social ont été au cœur des débats et des revendications des autonomistes, s’opposant en cela aux autorités allemandes puis françaises. La place et le statut de l’Alsace reste un objet de discussion au niveau politique comme l’ont prouvé les manifestations qui ont suivi la volonté d’unir l’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardennes dans une grande région.

Ce numéro de Saisons d’Alsace remet les mouvements autonomistes dans leur contexte historique, permettant de dégager leurs nuances et divergences ainsi que leurs évolutions jusqu’à nos jours.

Coup de cœur de Bertrand